Pendant que de nombreux géants mondiaux de la technologie dans les secteurs des logiciels et des services ont fait appel à des développeurs russes et d’Europe de l’Est dans le passé en raison de la qualité de leur travail et de leur rapport qualité-prix. Nombre d’entre eux ont investi des centaines de millions de dollars pour assurer la présence de développeurs et de revendeurs en Russie comme en Ukraine. L’Ukraine et la Russie sont devenues ennemies officielles depuis les premiers jours du mois de février 2022. Pour Advaxe Ndayisenga, analyste: »cette guerre date d’un temps moins négligeable et est loin d’être simple comme certains pourraient le penser ». Que cela pourra impacter les deux pays sur leur plan de développement logiciel? Et sur la sécurité des données ?

Les deux derniers mois ont montré une intensification des attaques informatiques visant les services et systèmes informatiques ukrainiens. Mais cela fait plusieurs années que ce pays fait face à ce type d’incidents et que les services de renseignement du pays pointent du doigt la Russie comme l’origine des attaques.

Cela en est pris un grand nombre de risques sur les données virtuelles ukrainiennes et en sorte une peur et instabilité nationale et environnante.
Une guerre civile ou politique?

Tous les doutes créés au niveau de la technologie ukrainienne sont accompagnés par la montée des tensions diplomatiques entre l’Ukraine et la Russie ce qui s’est produit le jeudi 23 février 2022 par une attaque des troupes russes sur le territoire ukrainien.

Au fur du temps, il y a eu une augmentation significative du nombre de cyberattaques signalées contre des institutions, des organisations ukrainiennes et la population en général.

Les attaques contre des infrastructures telles que l’énergie, l’eau, les soins de santé, les institutions financières, les transports et les services de communication peuvent avoir des conséquences dévastatrices sur la population civile.

Au-delà des risques pour les infrastructures critiques et les biens civils, les cyberattaques sèment la méfiance et limitent l’accès à des informations exactes ou propagent de fausses informations. Ils peuvent également être très perturbateurs et créer un sentiment de peur et d’incertitude et même conduire à terme au déplacement de personnes.

Et le milieu environnant ?

L’accord d’association entre entre l’Ukraine et l’Union Européene, de son nom complet l’Accord d’association entre l’Union européenne et la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA) et leurs États membres, d’une part, et l’Ukraine, d’autre part, du mois de juin 2014, serait le point déclencheur du conflit diplomatique et militaire entre la Russie et l’Ukraine. La guerre virtuelle conserve toutes les notions de complicité de la résolution faute d’une reconnaissance probable des mesures favorables.

Les risques en restent moins négligeables. Les attaques aériennes, sous contrôles logiciels, suivront toujours les cibles sans laisser l’environnement sain. Certes, les défenses d’intervention pour l’Ukraine, soit en provenance de l’Europe entière saura créer un climat de bataille sur tout le continent et pourrait affecter le monde entier.

Comme l’explique Stéphane Duguin, directeur de CyberPeace Institute « il s’agit d’un conflit en cours, avec un impact sur les populations civiles, et il est important de suivre l’évolution des attaques informatiques, car leurs effets n’affectent pas uniquement la population ukrainienne, elles pourraient avoir des effets de bord en dehors des frontières du pays ».

Le risque à courir, en Afrique, sera certainement celui des suites de l’impact du Covid-19, qui a renforcé l’utilisation de l’internet et/ou des outils du web pour le travail quotidien dans la bonne manière de travailler chez soi pour la protection contre le coronavirus. Les associations afro-ukrainiennes sont déjà en attaques et subissent le sort des victimes de la guerre.

Le monde logiciel est enfin introduit dans une guerre des idées dès lors, le vol des données devient ainsi une défense de propagation des politiques de gestion des conflits russo-ukrainienne et cela prend en compte tous les pays du monde entier.

Laisser un commentaire